Pas de promotion

Un peu de botanique

Famille des Iridacées, Sous-famille des Crocoïdées, Ordre des Liliacées

Plante vivace mais totalement dépendante de l'homme pour sa survie car dépourvue de graines quasiment de façon permanente (en fait ses graines sont rarissimes), le Crocus sativus semble être initialement originaire de Crête. Le Crocus sativus proviendrait d'un autre Crocus, le Crocus cartwrightianus, dont les stigmates se sont allongés au fur et à mesure des sélections par les producteurs.

Son organe végétatif est un « corme » c'est à dire un bulbe solide protégé par des enveloppes fibreuses. Après la floraison, un corme permet par division de donner naissance à de nombreux autres petits cormes dont certains grossiront suffisamment pour fleurir plus tard. Cette multiplication végétative se déroule pendant le printemps.

La floraison a lieu quant à elle à l'automne, majoritairement en octobre sous nos latitudes.

Emergeant à l'aisselle d'un groupe de feuilles longilignes, la fleur est constituée de 6 tépales parmes (se dit lorsque les pétales et sépales ne peuvent pas être distingués) souvent striés de blanc et de violet sur leur longueur, qui protègent en leur centre les organes mâles et femelles de la fleur à savoir trois étamines contenant le pollen et un pistil respectivement. Le pistil se sépare en 3 stigmates rouges cramoisis, c'est ce qui deviendra après séchage l'épice tant convoité qu'est le safran. Les stigmates peuvent atteindre 4,5 ou 5cm (voir photo). 

Attention à ne pas confondre le Crocus sativus avec les colchiques qui poussent pendant la même période. Celles-ci sont extrêmement toxiques. Elles sont d'ailleurs à la base de la colchicine, une molécule anti-mitotique utilisée dans le traitement de la goutte.

Attention également à ne pas les confondre avec les crocus de printemps, toxiques également.                               

Cycle du Crocus sativus

La plantation des cormes se fait pendant l'été en juillet et août. Quelques semaines plus tard, les cormes vont se réveillés puis fleurir, floraison qui s'échelonne sur environ six semaines et comportant un à trois pics de floraisons.

   

Une fois cette floraison terminée, rien est terminé sous terre puisque Les plants vont continuer leur végétation tout au long de l'hiver. Les feuilles peuvent mesurer alors jusqu'à 50cm.

Au printemps, les cormes poursuivent leur végétation par leur multiplication. Les réserves des feuilles descendent ensuite dans les cormes pour constituer les réserves qui seront nécessaires à la floraison de l'automne suivant. Une fois les feuilles fanées (mai et juin), les cormes entrent en période de repos qui durera ensuite tout l'été.

Cette photo montre à quel point le corme est fabuleux. Ainsi rempli des réserves accumulées par les feuilles pendant une saison, il est capable même de fleurir sans terre.